Communiqué de presse Article provenant de  Instituts de recherche en santé du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada appuie la recherche de classe mondiale sur la résistance aux antimicrobiens

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Des chercheurs canadiens travailleront avec des collaborateurs internationaux pour trouver des façons novatrices de prévenir et de traiter les infections bactériennes résistantes aux médicaments

13 avril 2015 – Vancouver (C.-B.) – Instituts de recherche en santé du Canada

Madame Cathy McLeod, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, le financement de recherches qui aideront à doter les médecins canadiens des outils nécessaires, maintenant et à l’avenir, pour traiter les infections bactériennes.

Le gouvernement du Canada investit quatre millions de dollars pour appuyer des chercheurs à l’Université de la Colombie-Britannique, à l’Université McMaster et à l’Université Laval. Ces chercheurs canadiens travailleront avec des partenaires internationaux à six projets ayant pour but de trouver de nouvelles cibles visant la mise au point d’antimicrobiens, des approches pour traiter les infections bactériennes résistantes aux médicaments et des méthodes permettant de préserver l’efficacité des antibiotiques existants.

Par exemple, la Dre Natalie Strynadka, chercheuse à l’Université de la Colombie-Britannique et titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur la découverte d’antibiotiques et la médecine, participera à deux projets, dont un visant à trouver de nouvelles molécules pour prévenir l’inactivation des antibiotiques bêta-lactamines comme la pénicilline.

L’investissement du gouvernement du Canada dans ces projets de recherche est effectué par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les projets sont financés dans le cadre de l’Initiative de programmation conjointe sur la résistance aux antimicrobiens, un consortium international auquel participent le Canada et 18 autres pays membres.

En bref

  • La résistance aux antimicrobiens survient lorsque des bactéries, des virus, des champignons et des parasites changent et que les médicaments, comme les antibiotiques, utilisés pour combattre ces germes deviennent moins efficaces, voire tout à fait inefficaces. Bien que la résistance antimicrobienne puisse apparaître naturellement, l’usage abusif et excessif d’antibiotiques et d’autres antimicrobiens y contribue d’une façon importante.
  • Le gouvernement du Canada a publié le cadre d’action fédéral Résistance et recours aux antimicrobiens au Canada le 24 octobre 2014.
  • Le Plan d’action fédéral sur la résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada, publié le 31 mars 2015,prolonge le cadre en définissant des mesures concrètes à mettre en œuvre par le gouvernement du Canada en matière d’intendance, de surveillance et d’innovation.
  • Le gouvernement du Canada est un important bailleur de fonds de la recherche sur la résistance aux antimicrobiens, y ayant investi plus de 143 millions de dollars par l’entremise des IRSC depuis 2006.
  • Le Canada participe à l’Initiative de programmation conjointe sur la résistance aux antimicrobiens par l’entremise des IRSC. Ces derniers investissent quatre millions de dollars pour appuyer six projets auxquels participent des chercheurs canadiens dans le cadre de cette initiative.

Citations

« L’innovation est un des principaux éléments du plan d’ensemble de notre gouvernement pour s’attaquer au problème mondial de la résistance aux antimicrobiens. L’annonce d’aujourd’hui témoigne de la contribution des chercheurs canadiens à l’échelle internationale. Leur travail profitera aux Canadiens et aux populations partout dans le monde. »

– Cathy McLeod, députée
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé

« Les chercheurs canadiens sont à la fine pointe de la science de la résistance aux antimicrobiens et de la mise au point d’antibiotiques. ‎Les IRSC sont fiers d’appuyer leur travail et leur participation à des collaborations internationales visant à trouver des solutions novatrices à ce défi mondial. »

– Dr Marc Ouellette
Directeur scientifique, Institut des maladies infectieuses et immunitaires des IRSC

Produits connexes

Liens connexes

Renseignements

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563


Recherche d'information connexe par mot-clés

Instituts de recherche en santé du Canada Santé et sécurité

Date de modification :