Communiqué de presse Article provenant de  Commission canadienne des grains

Archivé - Lancement des consultations sur la proposition visant à moderniser les classes de blé canadien

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 20 février 2015 – Winnipeg (Manitoba) – Commission canadienne des grains

La Commission canadienne des grains a lancé aujourd’hui des consultations sur sa proposition visant à moderniser les classes de blé canadien.

La Commission canadienne des grains souhaite recueillir les commentaires des manutentionnaires, transformateurs, marchands, sélectionneurs, producteurs et consommateurs finaux de grain sur sa proposition concernant la modernisation des classes de blé canadien. La proposition vise le renforcement de la qualité marchande des classes de blé meunier blé roux de printemps de l'Ouest canadien (CWRS) et blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR), l’ajout d’une nouvelle classe de blé meunier et un examen des classes actuelles.

Les renseignements pertinents, notamment une description de la question et la proposition détaillée, se trouvent sur le site Web de la Commission canadienne des grains. On y trouve par ailleurs de l’information sur la façon dont les intervenants peuvent présenter leurs commentaires sur la proposition. Les intervenants ont jusqu’au 20 avril 2015 pour faire connaître leur point de vue.

Les faits en bref

  • La Commission canadienne des grains établit les classes de blé dans le cadre de consultations exhaustives auprès des utilisateurs finaux, des sélectionneurs, des producteurs, des marchands et d’autres intervenants.
  • Il existe dix classes de blé de l’Ouest canadien et sept classes de blé de l’Est canadien.
  • Chaque classe de blé a son propre ensemble de caractéristiques de rendement qui sont principalement fondées sur les caractéristiques fonctionnelles ou relatives à l’utilisation finale. Le système de classification du blé fait partie du système d’assurance de la qualité des grains du Canada.
  • L’Agence canadienne d’inspection des aliments enregistre les nouvelles variétés de blé. La Commission canadienne des grains, aux termes de la Loi sur les grains du Canada, affecte les nouvelles variétés à une classe particulière selon leur fonctionnalité à l’utilisation finale.
  • La Commission canadienne des grains propose de rajuster les paramètres de la classe de blé roux de printemps de l'Ouest canadien (CWRS) et de la classe de blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR) afin de préserver et de renforcer la qualité et la cohérence de ces classes et ainsi veiller à ce que les nouvelles variétés continuent de satisfaire aux exigences en matière de rendement meunier, de force de la pâte, de teneur en protéines et de qualité du produit final.
  • On propose également une nouvelle classe de blé meunier de l’Ouest canadien afin d’offrir des possibilités de commercialisation du blé canadien sur les nouveaux marchés ayant des exigences particulières quant à l’utilisation finale. Cette classe ciblera les variétés ayant une bonne qualité meunière, mais une force du gluten plus faible que celle des classes CWRS et CPSR. Certaines variétés américaines existantes pourraient satisfaire aux exigences de cette classe.
  • La Commission canadienne des grains propose par ailleurs de créer une classe de blé à des fins générales de l’Est canadien.
  • La proposition comprend un examen de toutes les classes de blé canadien.

Liens connexes

Personne-ressource

Rémi Gosselin
Gestionnaire, Services intégrés d’information
Commission canadienne des grains
204-983-2749
remi.gosselin@grainscanada.gc.ca

Commission canadienne des grains

La Commission canadienne des grains est l'organisme fédéral chargé d'établir et de maintenir les normes de qualité visant les grains du Canada. Ses programmes permettent d'expédier des grains qui répondent régulièrement aux exigences des contrats en matière de qualité, de salubrité et de quantité. De plus, la Commission canadienne des grains réglemente l'industrie des grains pour protéger les droits des producteurs et assurer l'intégrité du commerce des grains.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne des grains Agriculture

Date de modification :