Communiqué de presse Article provenant de  Anciens Combattants Canada

Archivé - Le ministre des Anciens Combattants rend hommage à des vétérans de la Brigade du diable

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Des vétérans canadiens de la Brigade du diable reçoivent la Médaille d’or du Congrès américain

Le 3 février 2015 – Washington, D.C. – Anciens Combattants Canada

L’honorable Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants, représentait aujourd’hui le gouvernement du Canada à une cérémonie qui se tenait à Washington, D.C., en l’honneur de vétérans canadiens de la Première Force de service spécial (PFSS), mieux connue sous le nom de la Brigade du diable.

Le leader de la Chambre des représentants des États-Unis, John Boehner, a remis à des vétérans canadiens de la Brigade du diable la Médaille d’or du Congrès américain en reconnaissance de leur service exceptionnel rendu au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Plus tôt aujourd’hui, le ministre O’Toole rencontrait Robert A. McDonald, secrétaire américain des Anciens Combattants, ainsi que Linda Spoonster Schwartz, D.H.P., secrétaire-adjointe en matière de politique et de planification, afin de discuter d’appuis à la santé mentale et à la transition de carrière des vétérans.

Tandis qu’il était à Washington, le ministre O’Toole en a profité pour visiter le Cimetière national d’Arlington où il a déposé une couronne sur la tombe du soldat inconnu, puis, à la Croix du sacrifice canadienne, il a rendu hommage aux vétérans américains qui ont servi auprès des Forces armées canadiennes.

Faits en bref

  • Quatorze vétérans canadiens ont pris part à la cérémonie d’aujourd’hui, exactement 71 ans après que la Bridage du diable se soit jointe à l’offensive alliée sur Anzio, durant la campagne d’Italie. C’est durant cette bataille que cette unité de service spécial a obtenu son fameux surnom.
  • Au mois de janvier 2013, le ministre Peter MacKay présentait le Prix du ministre pour excellence opérationnelle à 13 membres de la Brigade du diable.
  • Créée le 9 juillet 1942, la Brigade du diable est une unité de forces spéciales américano-canadiennes formée de trois petits régiments et d’un bataillon de service. Les membres de la Brigade ont suivi leur entraînement à Fort Harrison, au Montana, aux États-Unis.
  • L’héritage de la Brigade se perpétue encore de nos jours, car de nombreuses unités modernes de forces spéciales américaines et canadiennes lui doivent leur origine.
  • Le Cimetière national d’Arlington est un cimetière militaire américain situé en Virginie, de l’autre côté de la rivière Potomac, en face de Washington, D.C. Y sont inhumées plus de 400 000 personnes, dont des militaires tués en service actif, des vétérans et des membres de leurs familles.
  • La Croix du sacrifice du Canada (un symbole utilisé par les pays du Commonwealth) qui se trouve dans le cimetière d’Arlington est un don que le gouvernement du Canada a fait aux États-Unis. Elle est érigée à la mémoire des citoyens américains qui ont servi dans les Forces armées canadiennes et qui ont perdu la vie durant les deux guerres mondiales et la guerre de Corée.

Citation(s)

« La Médaille d’or qu’a remis aujourd’hui le Congrès américain à des vétérans canadiens membres de la Brigade du diable est une distinction grandement méritée en reconnaissance de leurs service et sacrifice courageux. L’incidence qu’ont eue ces hommes remarquables dans le déroulement de la Seconde Guerre mondiale a dépassé les frontières et leurs réalisations ne tomberont jamais dans l’oubli. »

L’honorable Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants

« Je suis heureux d’avoir eu l’occasion de rencontrer le secrétaire McDonald et la secrétaire-adjointe Schwartz pour discuter des enjeux en santé mentale et en transition de carrière auxquels font face les vétérans. Il est primordial que les militaires en transition aient accès à un emploi enrichissant et à des appuis en santé mentale afin de leur garantir une transition vers la vie civile réussie. »

L’honorable Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants

Liens connexes

– 30 –

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Anciens Combattants Canada
613-992-7468


Recherche d'information connexe par mot-clés

Anciens Combattants Canada Information et communication Histoire et science militaire Histoire et archéologie

Date de modification :