Communiqué de presse Article provenant de  Pêches et Océans Canada

Prise de mesures en vue de protéger les Grands Lacs

Le 9 juin 2016

Le gouvernement du Canada augmente le financement du Programme de lutte contre la lamproie marine

OTTAWA (Ontario) – Au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du premier ministre (Affaires intergouvernementales), a annoncé aujourd'hui à l'assemblée générale annuelle de la Commission des pêcheries des Grands Lacs que le gouvernement du Canada fait un investissement dans une nouvelle infrastructure pour aider à prévenir la propagation de la lamproie marine envahissante dans les Grands Lacs et leurs affluents.

Cet investissement supplémentaire de 8 millions de dollars sur deux ans octroyé à la Commission des pêcheries des Grands Lacs contribuera à l'engagement continu du Canada à protéger les Grands Lacs. Ce nouveau fonds d'infrastructure améliorera les obstacles physiques qui empêchent les lamproies marines d'accéder aux habitats de frai et d'alevinage propices dans les tronçons en amont de plusieurs affluents des Grands Lacs.

La lamproie marine est une espèce envahissante incroyablement destructrice. Depuis son entrée dans le lac Ontario il y a plus de 200 ans, la lamproie marine a provoqué d'importants dommages économiques et causé des dommages aux pêches et aux écosystèmes. Le Programme de lutte contre la lamproie marine du Canada a recours à plusieurs techniques pour cibler celle-ci tout au long des différentes étapes de son cycle de vie, y compris les lampricides, des barrières physiques et le piégeage. Le Programme de lutte contre la lamproie marine s'est révélé efficace pour contrôler cette espèce envahissante agressive et résiliente, et il demeure essentiel au rétablissement de l'équilibre de l'écosystème des Grands Lacs.

L'investissement sera axé sur le maintien et l'amélioration des obstacles physiques de basse chute, de même que la remise en état des barrages construits à d'autres fins qui jouent également un rôle important dans la lutte contre la lamproie marine.

Faits en bref

  • La lamproie marine est un poisson parasite envahissant qui attaque et tue d'autres espèces de poisson dont dépendent les pêches récréatives, commerciales et autochtones dans les Grands Lacs.
  • Introduite pour la première fois dans les années 1800, la lamproie marine est responsable de la décimation presque complète des pêches dans les Grands Lacs au milieu du 20e siècle.
  • Pêches et Océans Canada verse une contribution de 8,1 millions de dollars par année au Programme de lutte contre la lamproie marine. Le montant de 8 millions de dollars annoncé aujourd'hui s'ajoute à ce financement annuel permanent.
  • Le Programme de lutte contre la lamproie marine a réduit les populations de lamproies marines de 90 % dans la majorité des zones des Grands Lacs.
  • La Commission des pêcheries des Grands Lacs a été établie en 1955 par la Convention sur les pêcheries des Grands Lacs du Canada et des États-Unis. La Commission coordonne la recherche sur les pêches, les mesures de contrôle de la lamproie marine envahissante, et facilite la gestion coopérative de la pêche entre les organismes de gestion des États, des provinces, des tribus et du gouvernement fédéral.

Citations

« Les Grands Lacs font partie intégrante du portrait du Canada sur les plans économique et culturel. Notre gouvernement s'est engagé à protéger la santé des Grands Lacs et de la pêche qui représente plusieurs milliards de dollars. Cet investissement à la Commission des pêcheries des Grands Lacs renforcera nos mesures de lutte contre la lamproie marine et améliorera la santé des pêches dans les Grands Lacs dans les années à venir. »

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Commission des pêcheries des Grands Lacs est un excellent exemple de la façon dont le Canada et les États-Unis travaillent de concert afin de favoriser la prospérité économique et la protection de l'environnement. Ce nouvel investissement permettra de soutenir nos efforts visant à régler les graves enjeux aquatiques ayant une incidence des deux côtés de la frontière. »

Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du premier ministre (Affaires intergouvernementales) 

« Les infrastructures critiques utilisées pour lutter contre les espèces envahissantes nuisibles se détériorent, et de ce fait, mettent en péril nos pêcheries d’une valeur de 7 milliards de dollars. Nous sommes reconnaissants au gouvernement du Canada de son engagement à investir la somme de 8 millions de dollars pour réparer et remplacer les barrières utilisées pour retenir les lamproies marines. Compte tenu du fait que la pêche dépend de notre capacité à contrôler la lamproie marine, l’annonce faite aujourd’hui démontre l’engagement du gouvernement du Canada à assurer une région des Grands Lacs dynamique et en pleine santé. Nous sommes ravis du solide appui que le gouvernement nous offre de façon continue. »

Robert Hecky, président de la Commission des pêcheries des Grands Lacs

Lien connexe

 

- 30 -

Photo caption: Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du premier ministre (Affaires intergouvernementales) et député de Spadina - Fort York, donnant une allocution à la réunion annuelle de la Commission des pêcheries des Grands Lacs.

POUR PLUS D’INFORMATION :

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca 

Patricia Bell
Secrétaire de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

C-AC-16-23F

Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du premier ministre (Affaires intergouvernementales) et député de Spadina - Fort York, donnant une allocution à la réunion annuelle de la Commission des pêcheries des Grands Lacs.

Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Dominic LeBlanc Pêches et Océans Canada Nature et environnement Gouvernement et vie politique

Date de modification :