Communiqué de presse Article provenant de  Commission canadienne des grains

Tableaux de classement visant les nouvelles classes de blé en vigueur à compter du 1er août 2016

Le 27 avril 2016 – Winnipeg (Manitoba) – Commission canadienne des grains

Le 1er août 2016, la Commission canadienne des grains adoptera des tableaux des facteurs déterminants des grades primaires et des grades d’exportation pour les nouvelles classes Blé de force rouge du Nord canadien et Blé à des fins spéciales de l’Ouest canadien, d’après la recommandation du Comité de normalisation des grains de l’Ouest.

Dans le cadre de leurs réunions tenues en avril, les comités de normalisation des grains de l’Ouest et de l’Est ont recommandé l’ajout de la mention « couleur médiocre » à la définition de la condition des grades suivants :

  • Avoine, Est canadien no 4
  • Avoine, Ouest canadien no 4

Ce changement prendra effet le 1er juillet 2016 dans l’Est du Canada, et le 1er août 2016 dans l’Ouest canadien.

Faits en bref

  • Les membres des comités de normalisation des grains de l'Ouest et de l’Est se réunissent deux fois par année pour formuler des recommandations concernant les caractéristiques des grades de grain et pour sélectionner les échantillons-types et les échantillons de référence et les recommander à la Commission canadienne des grains. Les membres proviennent de divers secteurs de l’industrie des grains et représentent, notamment, les producteurs, les transformateurs, les manutentionnaires et les exportateurs de grain.
  • Le Comité de normalisation des grains de l’Ouest s’est réuni à Winnipeg le 5 avril, et le Comité de normalisation des grains de l’Est s’est réuni à Montréal le 6 avril.
  • La Commission canadienne des grains en est à sa deuxième année d’une étude ayant pour but de déterminer si les échantillons-types et échantillons de référence visant le mildiou dans le blé de l’Ouest représentent bien les taux de grains mildiousés. Les essais ne sont pas terminés à l’heure actuelle. La Commission canadienne des grains présentera un compte rendu aux comités de normalisation des grains de l'Ouest et de l’Est à l’automne.
  • La Commission canadienne des grains analyse des échantillons de blé roux de printemps de l'Ouest canadien et de blé tendre blanc de printemps de l'Ouest canadien afin d’établir le rapport entre le taux de grains fusariés et la teneur en désoxynivalénol (DON), toxine associée à la fusariose de l’épi, et de déterminer l’incidence des conditions de croissance changeantes et des chimiotypes sur ce rapport. L’étude fait partie de la recherche continue menée par la Commission canadienne des grains en vue d’assurer la salubrité et la fonctionnalité des aliments.
  • La Commission canadienne des grains mène une étude en vue de déterminer si une tolérance applicable à l’ergot devrait être ajoutée aux tableaux des facteurs déterminants des grades des féveroles et des pois chiches. Bien que l’ergot soit une maladie touchant les céréales, une tolérance visant l’ergot est appliquée à d’autres légumineuses. La Commission canadienne des grains présentera un compte rendu au Comité de normalisation des grains de l’Ouest à l’automne.
  • Le 1er août 2016, les classes de blé suivantes seront éliminées : Blé de l’Ouest canadien (classe provisoire), Blé à des fins générales de l’Ouest canadien et Blé fourrager de l’Ouest canadien. Les variétés de la classe Blé de l’Ouest canadien (classe provisoire) passeront à la classe Blé de force rouge du Nord canadien, et les variétés de la classe Blé à des fins générales de l’Ouest canadien et de la classe Blé fourrager de l’Ouest canadien passeront à la classe Blé à des fins spéciales de l’Ouest canadien.

Produits connexes

Liens connexes

Personne-ressource

Rémi Gosselin
Gestionnaire, Services intégrés d’information
Commission canadienne des grains
204-983-2749
remi.gosselin@grainscanada.gc.ca

Commission canadienne des grains

La Commission canadienne des grains est l’organisme fédéral chargé d’établir et de maintenir les normes de qualité visant les grains du Canada. Ses programmes permettent d’expédier des grains qui répondent régulièrement aux exigences des contrats en matière de qualité, de salubrité et de quantité. De plus, la Commission canadienne des grains réglemente l’industrie des grains pour protéger les droits des producteurs et assurer l’intégrité du commerce des grains.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne des grains Agriculture

Date de modification :