Communiqué de presse Article provenant de  Gouvernement du Canada

Les personnes handicapées demeurent marginalisées dans la société canadienne, selon la CCDP

Le 2 décembre 2015 – Ottawa (Ontario) – Commission canadienne des droits de la personne

Les personnes handicapées demeurent marginalisées dans la société canadienne. La moitié de toutes les plaintes de discrimination déposées au Canada concernent un handicap, selon un rapport rendu public aujourd’hui par la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP).

De 2009 à 2013, les commissions et tribunaux des droits de la personne au Canada ont reçu 41 728 plaintes de discrimination. De ce nombre, 49 % (soit 20 615 plaintes) concernaient le handicap.

Cette première compilation nationale des données confirme une tendance notée depuis plusieurs années à l’échelon fédéral : une proportion constamment élevée de plaintes liées au handicap dans l’ensemble des plaintes de discrimination. Des milieux de travail totalement inclusifs et des services entièrement accessibles pour les personnes handicapées demeurent des buts à atteindre au Canada.

Ces statistiques ne donnent pas une image complète de la situation. Selon des intervenants, plusieurs obstacles peuvent empêcher les personnes handicapées de porter plainte. Un grand nombre d’entre elles n’ont pas l’aide ou les ressources nécessaires pour le faire, comme c’est souvent le cas d’autres groupes défavorisés au Canada. La CCDP est à analyser des moyens d’adapter ses services de sorte que les personnes handicapées et les autres groupes défavorisés puissent utiliser davantage le système de justice pour faire respecter leurs droits de la personne.

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées célébrée le 3 décembre, la CCDP demande que le Canada applique intégralement la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. La pleine inclusion et l’égalité des personnes handicapées ne peuvent se réaliser sans leur participation. La CCDP demande donc aux gouvernements, aux employeurs et aux fournisseurs de services de collaborer avec les personnes handicapées pour faire du Canada un pays plus égalitaire et inclusif.

Faits en bref

  • Ce rapport est le fruit d’une collaboration entre la CCDP, l’Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP) et des organisations représentant les personnes handicapées.
  • Sur les 41 728 plaintes de discrimination déposées entre 2009 et 2013 auprès des commissions et tribunaux des droits de la personne au Canada, 49 % concernaient le handicap.
  • Le nombre de plaintes liées au handicap que les commissions et tribunaux des droits de la personne reçoivent nous permet de mesurer les progrès accomplis vers un Canada égalitaire et inclusif.
  • Selon une étude publiée en 2012 par la CCDP, les personnes handicapées se buteraient à des obstacles lorsqu’il est question d’un accès égal et complet sur les plans de l’éducation, du travail et du niveau de vie. Comparativement aux adultes qui n’ont pas de handicap, les personnes handicapées :
    • sont deux fois moins nombreuses à obtenir un diplôme universitaire;
    • sont plus nombreuses à se contenter d’un emploi à temps partiel alors qu’elles souhaiteraient plutôt travailler à temps plein;
    • ont un revenu annuel inférieur.

Citations

« Les employeurs qui embauchent des personnes handicapées rapportent que ces employés sont souvent des gens productifs, talentueux, et que leur présence apporte quelque chose d’inestimable dans l’organisation. »

—Marie-Claude Landry, Ad. E., présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

« Les personnes handicapées demeurent marginalisées et ne peuvent pas participer pleinement à la société canadienne. Nous avons tous l’obligation de veiller à ce que les personnes handicapées soient traitées avec dignité et respect, aussi bien en tant que personnes valorisées au travail qu’en tant que personnes recevant des services. »

—Marie-Claude Landry, Ad. E., présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

« Les données provenant de l'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP) indiquent, hors de tout doute, que la discrimination envers les personnes handicapées ne se limite pas à une seule région de notre pays. »

– David Arnot, président de la l'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP)

Liens connexes

Pour rester branché

Suivez-nous sur Twitter @DroitPersonneCa et Facebook.

Visionnez nos clips sur YouTube.

Coordonnées pour les médias

Relations avec la presse
613-943-9118
www.chrc-ccdp.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne des droits de la personne Personnes

Date de modification :