Communiqué de presse Article provenant de  Instituts de recherche en santé du Canada

Archivé - Le gouvernement Harper investit dans une initiative nationale de lutte contre la démence

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les IRSC et leurs partenaires lancent le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement, un programme de recherche collaborative qui vise à relever le défi posé par la démence et d'autres maladies neurodégénératives

10 septembre 2014 – Montréal, Québec – Instituts de recherche en santé du Canada

L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a annoncé aujourd'hui le lancement du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV), une initiative nationale destinée à lutter contre le fléau croissant de la démence et des maladies connexes et à améliorer la vie des Canadiens aux prises avec ces troubles, ainsi que celle de leurs familles et soignants.

Dirigé par le Dr Howard Chertkow, neurologue cognitif également cofondateur et directeur de la clinique de mémoire de l'Hôpital général juif et de l'Université McGill, le CCNV réunit 20 équipes de recherche et des experts de partout au Canada qui se pencheront sur trois thèmes :

  • Retarder l'apparition de la démence et des maladies connexes
  • Prévenir la survenue de ces maladies
  • Améliorer la qualité de vie des Canadiens aux prises avec ces maladies ainsi que celle des personnes qui en prennent soin

Le CCNV est financé à hauteur de 31,5 millions de dollars sur cinq ans par le gouvernement du Canada, par l'entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, et un groupe de 13 partenaires des secteurs public et privé, dont la Société Alzheimer du Canada et le Fonds de recherche du Québec – Santé. Les chercheurs du CCNV bénéficieront en outre d'un investissement supplémentaire de 24 millions de dollars fait par un sous-groupe des partenaires en Ontario et au Québec.

La ministre Ambrose a fait l'annonce en prévision de l'événement mondial contre la démence Canada-France qui aura lieu à Ottawa les 11 et 12 septembre. Deux cents experts des pays du G7 assisteront à cette rencontre, dont le thème sera l'établissement de partenariats université-industrie à l'échelle mondiale, et la promotion de l'innovation dans la prévention et le traitement de la démence, ainsi que dans les soins aux personnes atteintes.

Le CCNV est situé à l'Institut Lady Davis de l'Hôpital général juif.

En bref

  • La démence constitue un problème de santé publique important dans le monde. En 2011, on estimait à 747 000 le nombre de Canadiens atteints de démence, ce qui représente des coûts de près de 300 milliards de dollars par année à l'économie du pays.
  • Le gouvernement du Canada a prévu le financement nécessaire à la création du CCNV dans le Plan d'action économique de 2014. Le CCNV donne suite à la promesse du gouvernement dans le discours du Trône de 2013 de renouveler les investissements dans la recherche en santé pour s'attaquer à la démence et aux maladies connexes.
  • Le CCNV s'inscrit dans le droit fil des collaborations du Canada en recherche internationale depuis 2009 dans le cadre de la Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d'Alzheimer des IRSC.
  • Depuis 2006, le gouvernement du Canada a investi plus de 860 millions de dollars par l'entremise des IRSC afin d'appuyer le travail des chercheurs canadiens dans le domaine des neurosciences. Sur ce total, 182 millions ont été affectés à des recherches visant à mieux comprendre les démences et à améliorer les mesures préventives, le diagnostic et les soins.

Citations

« Notre gouvernement est fier de procéder à cet important investissement pour lutter contre le fléau mondial de la  démence avec ses 14 partenaires provinciaux, publics et privés. Le vaste consortium annoncé aujourd'hui accélérera la recherche innovante et collaborative pour améliorer la qualité de vie des Canadiens atteints de cette maladie et les services qu'ils reçoivent. Le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement nous permet d'unir nos efforts à ceux de nos homologues internationaux pour appuyer la recherche en vue de trouver un remède à la démence d'ici à 2025. »
- Rona Ambrose, Ministre de la Santé

« Malgré les avancées incroyables dans la recherche sur la démence au cours de la dernière décennie, le CCNV reconnaît l'urgence de créer des réseaux de recherche collaborative hautement efficaces pour accélérer les progrès et trouver des solutions dans le domaine. L'intégration des perspectives de différents intervenants comme les utilisateurs de la recherche, les responsables des politiques, les patients et les familles est impérative pour assurer des résultats positifs. Au nom des IRSC, je souhaite féliciter les chercheurs qui se sont mobilisés pour travailler sous l'égide du CCNV afin de porter la recherche sur la démence à un niveau tout à fait nouveau. »
- Dr Alain Beaudet, Président des Instituts de recherche en santé du Canada

« La neurodégénérescence qui se produit au cours du vieillissement est un problème complexe de grande importance pour la société. Cet enjeu de taille exige des approches multidimensionnelles sur les plans de la recherche et de la politique sociale. Le consortium reconnaît ces besoins, et il permet à des chercheurs de premier niveau de s'attaquer au problème de différents angles. L'Alberta Prion Research Institute est heureux de s'associer à cette importante entreprise nationale. »
- Dr Kevin Keough, Directeur général, Alberta Prion Research Institute

« À titre de principal organisme de bienfaisance en recherche au Royaume-Uni, nous sommes ravis de continuer à financer la recherche de pointe internationale sur la démence en soutenant le CCNV. Le consortium représente le genre de partenariat public-privé-philanthropique qui peut aider à faire en sorte que les nouvelles idées en recherche profitent aux personnes atteintes de démence partout dans le monde. Alors que les chefs de gouvernement du G7 se réunissent au Canada, le CCNV représente un modèle de collaboration stimulant qui suscitera beaucoup d'intérêt de la part des autres nations. »
- Dr Eric Karran, Directeur de la recherche, Alzheimer's Research UK

« La Société Alzheimer du Canada est heureuse d'être un des principaux partenaires non gouvernemental du CCNV. Cette première initiative du genre offre une chance extraordinaire de réunir les plus grands experts de la recherche sur les maladies neurodégénératives, et elle conduira à une amélioration des soins, de la prévention et des traitements pour les Canadiens qui vivent avec la maladie d'Alzheimer et d'autres démences. Le CCNV aidera à favoriser l'innovation en recherche et ouvre de grandes perspectives pour trouver la cause des maladies neurodégénératives et des remèdes possibles. »
- Mimi Lowi-Young, Chef de la direction, Société Alzheimer du Canada

« La Fondation des infirmières et infirmiers du Canada est ravie de participer en tant que partenaire à l'initiative du CCNV, une première en son genre. Avec la population vieillissante du Canada, et une incidence de démence qui croît de façon critique, le CCNV offre la possibilité de réunir des équipes de recherche acclamées pour aider à trouver des solutions innovantes qui permettront aux Canadiens et à leurs familles d'avoir accès à des soins de meilleure qualité et efficaces. »
- Christine Rieck Buckley, Directrice générale, Fondation des infirmières et infirmiers du Canada

« Le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) est très heureux d'être partenaire de ce Consortium qui s'attaque au vieillissement de la population et à la maladie d'Alzheimer, un enjeu majeur de santé publique. Nous sommes particulièrement fiers de voir le leadership de ce consortium assumé par le docteur Howard Chertkow, un chercheur émérite du Québec, qui travaille au sein de l'Institut Lady Davis de recherches médicales de l'Hôpital général juif, un centre de recherche soutenu par le FRQS et dont l'excellence est largement reconnue. »
- Dr Renaldo Battista, Directeur scientifique, Fonds de recherche du Québec – Santé

« La Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé est fière d'appuyer les efforts des chercheurs de la Colombie-Britannique qui dirigent des équipes d'envergure nationale désireuses de percer les mystères de la maladie d'Alzheimer et des démences apparentées. La collaboration entre d'excellents chercheurs, les patients et les soignants nous aidera à trouver des solutions à cette terrible maladie qui touche des milliers de Canadiens et leurs familles. »
- Dre Diane Finegood, Présidente et chef de la direction, Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé

« Le mandat de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB) est de jouer un rôle de chef de file et de soutien pour renforcer la capacité de la recherche en santé, améliorer la santé de la population du Nouveau-Brunswick – étant donné que 29 % de notre population sera âgée de 65 ans ou plus au cours des 15 prochaines années – et stimuler l'économie du savoir. En prenant part à cette initiative de recherche nationale, nous permettrons la mise en place de cliniques de la mémoire dans les milieux de soins primaires, accélérant ainsi l'évaluation clinique et l'accès aux outils d'évaluation neuropsychologique. De plus, il s'agit d'un autre processus collaboratif pour l'élaboration de protocoles d'imagerie et de mise en banque des échantillons de sang ou de cerveaux, tout en concevant des soins avancés pour les individus et les familles touchés, ou à risque d'être touchés, par la progression de la maladie d'Alzheimer ou d'autres maladies neurodégénératives. »
- Dr Bruno Battistini, Directeur général de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick

« La Nouvelle-Écosse est la province qui compte le plus fort pourcentage d'aînés, si bien que la prise en charge de cette population, y compris les défis que posent les démences, constitue une priorité pour les décideurs provinciaux. La Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse est ravie de participer à cette importante initiative. »
- Krista Connell, Directrice générale, Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse

« Les efforts du CCNV pour favoriser, par une approche pancanadienne, la collaboration interdisciplinaire et institutionnelle pouvant avoir un impact majeur sont précisément – selon nous de l'Institut ontarien du cerveau – ce dont ont besoin les chercheurs. »
- Dr Donald T. Stuss, Président et directeur scientifique, Institut ontarien du cerveau

« Je suis enthousiasmée par la vision de collaboration du CCNV : cette entreprise de recherche offre à nombre des meilleurs chercheurs du Canada une importante possibilité de s'attaquer ensemble à la démence, qui est en train de devenir un défi pour les sociétés et les systèmes de santé partout dans le monde du fait du vieillissement de la population humaine. »
- Dre Sandra Black, Chaire Brill de neurologie, Sunnybrook, Université de Toronto; directrice exécutive, Toronto Dementia Research Alliance; chercheuse principale de l'Institut ontarien du cerveau et du CCNV

« La Fondation de la famille Robin et Barry Picov est ravie d'être partenaire du CCNV par l'entremise de la Women's Brain Health Initiative. Outre une meilleure compréhension de l'impact des maladies neurologiques du vieillissement tant chez les hommes que chez les femmes, nous espérons que la recherche proposée débouchera sur de meilleurs traitements et, idéalement, sur des stratégies de prévention innovantes pour toutes les maladies dégénératives de la vieillesse. »
- Barry Picov, Cofondateur, Fondation de la famille Robin et Barry Picov

« Sanofi félicite les IRSC et tous les partenaires du CCNV de mettre en place cette importante initiative pour combattre la démence et les maladies connexes, qui touchent des millions de personnes au Canada et partout dans le monde. Nous sommes fiers d'être le seul partenaire mondial du consortium en R et D biopharmaceutique, ce qui signifie que les découvertes du CCNV profiteront non seulement aux Canadiens, mais à toutes les personnes atteintes de maladies neurodégénératives dans le monde. Nous sommes déterminés à appuyer la recherche transformatrice qui nous aidera à mieux comprendre les causes de ces maladies, dans le but d'en améliorer la prévention et le traitement. »
- Franca Mancino, Vice-présidente des affaires médicales et réglementaires, Sanofi Canada

« Nous sommes extrêmement heureux de nous associer aux IRSC et aux autres intervenants dans cette initiative vitale. La recherche sur la neurodégénérescence au cours du vieillissement demeure une importante priorité du gouvernement de la Saskatchewan, et ce partenariat permet à la Société de la recherche en santé de la Saskatchewan de mettre à profit et en commun une riche expertise en matière de neurosciences, de recherche sur la maladie d'Alzheimer et les démences, et de services de santé en milieu rural et éloigné. Nous remercions les IRSC d'avoir dirigé la mise sur pied du CCNV et offert à la Société de la recherche en santé de la Saskatchewan l'occasion d'aider à faire avancer la recherche dans un domaine aussi critique pour la santé des habitants de la province. »
- Patrick Odnokon, PDG par intérim, Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan

« Les femmes représentent 62 % des cas de démence, et 70 % des nouveaux cas d'Alzheimer, ce qui les place à l'épicentre d'un problème de santé croissant. En plus, les femmes courent presque deux fois plus de risques que les hommes de mourir de démence, et deux fois et demie plus de risques qu'eux de prendre soin d'une personne atteinte. Jusqu'ici, la recherche comparative entre les sexes a été sérieusement limitée dans ce domaine, et les études passées n'ont pas tenu compte comme il se doit de ces écarts.

Grâce au CCNV, le Canada joue maintenant un rôle de chef de file pour s'assurer que les différences entre les hommes et les femmes font désormais partie de la grille d'analyse des chercheurs dans le domaine. Cela sera important pour nous aider à mieux comprendre les risques propres à chacun des sexes, les différences qui existent, les différents pronostics, et si des traitements différents s'imposent. »
- Lynn Posluns, Présidente, Women's Brain Health Initiative

« Le CCNV réunira plus de 300 chercheurs au Canada qui travaillent avec acharnement afin de trouver un remède aux maladies neurodégénératives. En mettant en place une infrastructure, des plates-formes de recherche communes, des équipes de recherche nationales et un programme de recherche cohésif, nous espérons accélérer nos progrès actuels vers de nouveaux traitements, une meilleure compréhension de la maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées, une meilleure qualité de vie pour nos patients et leurs familles, et trouver un jour des remèdes à ces maladies. Les chercheurs canadiens commenceront à jouer un rôle encore plus important qu'aujourd'hui dans la lutte mondiale contre la démence. Le CCNV sera transformateur puisqu'il offrira l'espoir réel d'une vie meilleure pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles neurodégénératifs. »
- Dr Howard Chertkow, Directeur scientifique du CCNV

Produits complémentaires

Liens connexes

Renseignements

Michael Bolkenius
Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 200 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Instituts de recherche en santé du Canada Santé et sécurité

Date de modification :