Communiqué de presse Article provenant de  Environnement et Changement climatique Canada

La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada conclut une première mission officielle réussie en Chine

Le 8 décembre 2016 – Beijing (Chine)

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Catherine McKenna, a conclu sa première visite officielle en Chine par des arrêts à Guangzhou, Foshan et Beijing.

La ministre McKenna a dirigé en Chine une délégation commerciale du secteur des technologies propres pour aider des entrepreneurs canadiens à trouver des possibilités de partenariats d’entreprise à entreprise dans le marché chinois florissant des solutions de technologies propres. La Chine est le marché des technologies propres qui connaît la croissance la plus rapide au monde, et la ministre McKenna a souligné les domaines d’expertise du Canada dans le secteur des technologies propres et les possibilités de partenariats qui permettront aux entreprises canadiennes de créer des emplois durables bien rémunérés.

Alors qu’elle était à la tête de la délégation commerciale du secteur des technologies propres, la ministre McKenna a mis en valeur les solutions canadiennes en matière de lutte contre les changements climatiques, comme un nouvel autobus à émission zéro fabriqué au Canada par l’entreprise Ballard Power Systems. Elle a également inauguré le nouvel institut pour le transfert de technologies Canada-Chine. Cet institut sera un centre important dans la province du Guangdong pour la collaboration internationale en matière de recherche et de développement de technologies propres.

La ministre McKenna a en outre inauguré le nouveau consulat général du Canada au Guangzhou, qui sera un important pôle commercial et technologique en Chine, et elle a souligné l’importance qu’accorde le Canada à sa relation avec la Chine.

De plus, la ministre McKenna a rencontré la division responsable des changements climatiques de la Commission du développement et de la réforme du Guangdong, afin de discuter du succès de l’approche de tarification de la pollution à partir d’un système de plafonnement et d’échange adoptée par le Guangdong. Cette approche, qui constitue en fait l’un des plus vastes systèmes de plafonnement et d’échange au monde, donne déjà des résultats, ayant réduit les émissions de 4 % par année depuis deux ans.

La ministre McKenna a également conclu des rencontres fructueuses avec des dirigeants du gouvernement chinois en sa qualité de vice-présidente exécutive internationale du Conseil chinois pour la coopération internationale en matière d’environnement et de développement. Elle a réitéré l’importance d’une solide collaboration entre le Canada et la Chine dans la lutte contre les changements climatiques, faisant ainsi écho aux engagements figurant dans les déclarations des dirigeants des deux pays lors de leurs visites en Chine et au Canada en août et en septembre. La ministre McKenna et le ministre Chen Jining, ministre chinois de la protection de l’environnement, ont convenu en principe d’instaurer un dialogue annuel sur l’environnement, faisant ainsi du Canada le premier pays à avoir établi un tel dialogue. Ce dernier mettra l’accent sur les façons dont les deux pays peuvent renforcer la collaboration internationale sur des dossiers importants, comme la qualité de l’air et du sol et les solutions aux problèmes liés aux changements climatiques.

Enfin, la ministre McKenna a invité les Chinois à participer aux célébrations du 150e anniversaire du Canada et à venir visiter nos parcs nationaux et nos sites historiques en 2017, pour vivre et connaître davantage le patrimoine canadien.

Citation

« Les marchés mondiaux se tournent vers une croissance plus propre, et la Chine est le marché des technologies propres qui connaît la croissance la plus rapide au monde. En outre, le gouvernement chinois fait preuve de leadership en s’attaquant aux changements climatiques dans tous les secteurs. Cette conjoncture offre aux entreprises canadiennes de nouveaux débouchés considérables en matière d’exportation, d’expansion et de création de nouveaux emplois. Misant sur la collaboration avec ma délégation commerciale du secteur des technologies propres et mes homologues chinois, il me tarde de tirer parti de nos réalisations de cette semaine et de travailler de concert avec nos partenaires chinois au développement de la nouvelle économie propre mondiale. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • La première visite en Chine de la ministre McKenna met à profit et renforce l’entente entre le premier ministre du Canada et le premier ministre du Conseil des affaires d’État (le 1er septembre 2016 et le 23 septembre 2016) visant à collaborer dans la lutte contre les changements climatiques grâce à la mise en œuvre complète et efficace de l’Accord de Paris, et à collaborer avec les partenaires internationaux pour renforcer l’action mondiale contre les changements climatiques.
  • La Chine est la deuxième plus importante économie mondiale et le deuxième partenaire commercial du Canada parmi tous les pays du monde.
  • Les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et la Chine ont atteint près de 85,8 milliards de dollars en 2015.

Les investissements directs étrangers entre le Canada et la Chine ont atteint 33 milliards à la fin de 2015.

Coordonnées

Caitlin Workman
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique
819-938-9436

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l'environnement et les ressources naturelles au Canada


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Catherine McKenna Environnement et Changement climatique Canada Nature et environnement

Date de modification :