Communiqué de presse Article provenant de  Affaires mondiales Canada

Le Canada et les États-Unis prennent des mesures pour s'attaquer au problème de la qualité de l'eau dans le lac des Bois

Le 4 août 2016 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Stéphane Dion, et la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Catherine McKenna, ont annoncé aujourd’hui que le gouvernement prenait des mesures pour s’attaquer au problème de la qualité de l’eau et de la santé des écosystèmes dans le lac des Bois.

Conscient du fait que la condition instable des bassins d’eau a de sérieuses répercussions sur les intérêts économiques, sociaux et environnementaux le long de la frontière, le gouvernement a alloué, dans le budget de 2016, jusqu’à 19,5 millions de dollars sur cinq ans pour permettre au Canada d’étudier les problèmes liés à la qualité de l’eau, au niveau d’eau et aux inondations dans quatre bassins à la frontière canado-américaine. De cette somme, 5,5 millions de dollars seront alloués à Environnement et Changement climatique Canada pour entreprendre les études scientifiques requises dans la partie canadienne du bassin du lac des Bois.

Le Canada et les États-Unis ont examiné soigneusement les recommandations formulées par la Commission mixte internationale (CMI) dans son rapport de janvier 2015, « Un plan d’étude sur la qualité de l’eau pour le bassin du lac des Bois ». S’appuyant sur ces recommandations, les deux pays ont convenu que la meilleure façon pour les gouvernements de s’attaquer au problème de la qualité de l’eau dans le lac des Bois était d’élaborer et de mettre en œuvre un plan scientifique binational axé sur les réductions de phosphore dans le bassin.

La CMI a acquis une expérience vaste et unique dans la gestion d’un grand nombre d’enjeux transfrontaliers régionaux liés à l’eau. Les gouvernements du Canada et des États-Unis solliciteront l’engagement de la CMI afin qu’elle joue un rôle actif dans le règlement des problèmes liés à la qualité de l’eau dans le bassin.

Les Premières Nations, les Métis, les provinces et des intervenants locaux, comme la Lake of the Woods Water Sustainability Foundation, chercheront à acquérir, en collaboration avec la CMI, une compréhension plus poussée du bassin du lac des Bois qui profitera aux riverains. Ces études viendront également alimenter un vaste corpus de connaissances dont pourraient tirer profit d’autres groupes aux prises avec des problèmes similaires de qualité de l’eau.

Citations

« Le Canada et les États-Unis se penchent sur les préoccupations prioritaires qui ont été soulevées au sujet du bassin du lac des Bois. Nous continuerons de collaborer avec la CMI et d’autres intervenants afin d’améliorer la qualité de l’eau du bassin — y compris l’eau potable, servant à des fins récréatives et abritant des habitats du poisson — pour le bénéfice des riverains des deux côtés de la frontière. »

- Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères

« La science est au cœur de notre travail; elle nous aide à assurer un environnement propre, sécuritaire et durable pour les Canadiens. En collaboration avec nos partenaires des États-Unis, nous prenons des mesures pour protéger nos ressources hydriques communes et pour rétablir la qualité de l’eau et la santé des écosystèmes du lac des Bois. »

- Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Nous entreprenons aujourd’hui une étape importante pour veiller à ce que l’assainissement du lac des Bois soit un symbole puissant de l’importance de protéger notre habitat naturel. Je tiens à souligner tout particulièrement les efforts des nombreux intervenants et organismes qui sont déterminés à ce que des mesures spécifiques soient prises afin de protéger ces eaux pour les générations futures. »

- Robert D. Nault, député fédéral de Kenora

« Le principal objectif de la Lake of the Woods Water Sustainability Foundation est d’élaborer un plan de durabilité pour notre lac. Cet investissement permettra au Canada de collaborer avec les États-Unis pour établir des objectifs de concentration et des cibles de réduction de phosphore afin d’empêcher la prolifération d’algues nuisibles, ce qui constitue l’un des principaux piliers d’un plan de durabilité. Nous nous réjouissons à l’idée de voir la CMI jouer un rôle de surveillance et de préparation de rapports d’étape à l’égard de ce plan binational et de poursuivre les travaux avec Environnement et Changement climatique Canada et d’autres organisations à vocation scientifique afin de se pencher sur d’autres domaines de préoccupation qu’elle a cernés, comme les espèces envahissantes, la contamination et la surveillance. »

- Todd Sellers, directeur exécutif, Lake of the Woods Water Sustainability Foundation

Les faits en bref

  • Établie en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909, la CMI est une organisation binationale qui a pour mandat de prévenir et de régler les différends, principalement ceux qui concernent la quantité d’eau et la qualité de l’eau de part et d’autre de la frontière entre le Canada et les États-Unis.
  • La participation du Canada à la CMI relève d’Affaires mondiales Canada. La part canadienne du budget annuel de la CMI se situe en moyenne de 6 à 8 millions de dollars et est attribuée au moyen du processus d’affectation de crédits et du budget annuel du gouvernement fédéral.
  • Le rapport de la CMI, Un plan d’étude sur la qualité de l’eau pour le bassin du lac des Bois, considère la prolifération d’algues attribuable à des niveaux élevés de phosphore comme étant la menace prioritaire au lac des Bois. Le phosphore est un nutriment présent dans des articles communs, comme les détergents, les fertilisants, le fumier, les déchets humains et les plantes en décomposition. Un surcroît de phosphore entraîne une croissance excessive des algues, laquelle peut avoir des effets nuisibles sur la qualité de l’eau et la santé humaine.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Chantal Gagnon
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
343-203-1851
chantal.gagnon@international.gc.ca

Julian Morelli
Bureau du député Robert Nault
613-996-1161

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Suivez le ministre Dion sur Twitter : @MinCanadaAE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
1-819-938-3338
Sans frais : 1-844-836-7799


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Stéphane Dion Affaires mondiales Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :