Communiqué de presse Article provenant de  Commission canadienne des grains

Archivé - Nouvelles tolérances visant l'ergot, la sclérotiniose et les grains fusariés

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 23 mai 2014 – Winnipeg (Manitoba) – Commission canadienne des grains

La mise à jour des tolérances applicables à l’ergot et à la sclérotiniose pour la plupart des classes de blé prendra effet le 1er juillet 2014 dans l’Est canadien, et le 1er août 2014 dans l’Ouest canadien. En outre, de nouvelles tolérances applicables aux grains fusariés dans l’Orge alimentaire, Est canadien/Ouest canadien entreront en vigueur. L’annexe des grades de l’Avoine, Est canadien sera révisée de façon à ce qu’elle corresponde de plus près à celle de l’Avoine, Ouest canadien. Ces modifications découlent de recommandations formulées à la Commission canadienne des grains par le Comité de normalisation des grains de l'Ouest et le Comité de normalisation des grains de l'Est dans le cadre de leurs réunions tenues en avril.

Les faits en bref

       
    • Les tolérances visant l’ergot et la sclérotiniose passent à 0,04 % pour tous les grades, à l’exception du grade Blé fourrager, dans les classes de blé de l’Ouest canadien suivantes : Blé roux de printemps, Blé de force blanc de printemps, Blé rouge d'hiver, Blé tendre blanc de printemps, Blé extra fort, Blé roux de printemps Canada Prairie, Blé blanc de printemps Canada Prairie.
    • Les tolérances visant l’ergot et la sclérotiniose passent à 0,04 % pour tous les grades, à l’exception du grade Blé fourrager, dans les classes de blé de l’Est canadien suivantes : Blé rouge, Blé roux de printemps, Blé de force rouge d'hiver, Blé de force blanc de printemps, Blé tendre rouge d'hiver, Blé tendre blanc de printemps, Blé de force blanc d’hiver, Blé blanc d'hiver.
    • Les tolérances visant l’ergot et la sclérotiniose passent à 0,02 % pour les grades no 1 et no 2 des classes Blé dur ambré, Ouest canadien et Blé dur ambré, Est canadien.
    • Les tolérances visant l’ergot et la sclérotiniose passent à 0,04 % pour les grades no 3 et no 4 des classes Blé dur ambré, Ouest canadien et Blé dur ambré, Est canadien.
    • Actuellement, la tolérance visant l’ergot dans le blé canadien varie selon le grade et la classe du blé. Dans la plupart des classes, la tolérance visant l’ergot est fixée à 0,01 % pour le grade no 1 et à 0,02 % pour le grade no 2, alors que pour les classes Blé extra fort, Blé blanc de printemps, Canada Prairie et Blé roux de printemps, Canada Prairie, la tolérance visant l’ergot est fixée à 0,03 % pour le grade no 1 et à 0,06 % pour le grade no 2. Bien que les tolérances aient été élargies dans de nombreuses classes, elles sont légèrement plus serrées que les normes du Codex Alimentarius (normes internationales visant les aliments); il est donc possible qu’une plus grande quantité de blé soit admissible aux grades supérieurs sans que la salubrité ne soit compromise.
    • L’annexe des grades de l’Avoine, Est canadien est révisée afin de rapprocher les annexes des grades de l’Est canadien et de l’Ouest canadien.

Citations

« Non seulement ces modifications au classement sont-elles uniformes dans l’Est et l’Ouest du Canada, elles font en sorte que le grain canadien préserve sa réputation en ce qui a trait à la qualité et à la salubrité. »

- Elwin Hermanson, commissaire en chef, Commission canadienne des grains

« Bien que la sclérotiniose ne soit pas toxique comme l’ergot, nous appliquons les mêmes tolérances aux deux facteurs parce que la sclérotiniose ressemble beaucoup à l’ergot. Ainsi, nous pouvons atténuer les risques découlant de toute confusion possible entre ces deux facteurs de classement. »

- Daryl Beswitherick, gestionnaire de programme, Normes d’assurance-qualité, Commission canadienne des grains

Produits connexes

Liens connexes

Personne-ressource

Rémi Gosselin
Gestionnaire, Services intégrés d’information
Commission canadienne des grains
204-983-2749
remi.gosselin@grainscanada.gc.ca

Commission canadienne des grains

La Commission canadienne des grains est l'organisme fédéral chargé d'établir et de maintenir les normes de qualité visant les grains du Canada. Ses programmes permettent d'expédier des grains qui répondent régulièrement aux exigences des contrats en matière de qualité, de salubrité et de quantité. De plus, la Commission canadienne des grains réglemente l'industrie des grains pour protéger les droits des producteurs et assurer l'intégrité du commerce des grains.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne des grains Agriculture

Date de modification :