Communiqué de presse Article provenant de  Agence canadienne d'évaluation environnementale

Archivé - Projet Vision 2010 pour le réaménagement de l'installation de conversion de Port Hope de Cameco Corporation Attribution d'une aide financière fédérale aux fins de participation à l'évaluation environnementale

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

OTTAWA – Le 10 février 2011 – L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) a attribué une aide financière additionnelle de 10 000 $ à deux demandeurs pour favoriser leur participation à l'évaluation environnementale fédérale du projet Vision 2010 pour le réaménagement de l'installation de conversion de Cameco Corporation située à Port Hope, en Ontario.

Les bénéficiaires de l'aide financière sont Christopher Wallace (au nom de The Pier Group, Port Hope) et Lake Ontario Waterkeeper.

L'aide financière est attribuée grâce au Programme d'aide financière aux participants, administré par l'Agence, et vise à favoriser la participation des bénéficiaires aux prochaines étapes du processus d'étude approfondie, dont l'examen du rapport d'étude approfondie.

Un comité d'examen d'aide financière, indépendant du processus d'évaluation environnementale, a été formé pour étudier les demandes d'aide financière relatives à ce projet. Pour consulter le rapport du comité, ainsi que d'autres renseignements concernant le projet, veuillez consulter le Registre canadien d'évaluation environnementale sur le site Web de l'Agence, au numéro de référence 06-03-22672.

Le projet Vision 2010 comprend le réaménagement complet de l'installation de conversion de Cameco Corporation, située à Port Hope, en Ontario. Le projet comporte le déclassement et la démolition d'une vingtaine de bâtiments, vieux ou désaffectés, notamment ceux qui sont utilisés pour le raffinage ou la conversion de l'uranium, l'élimination de sols contaminés, de matériaux de construction et de déchets historiques stockés, et la construction de bâtiments de remplacement.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale, qui permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude et de prendre les mesures appropriées pour y remédier, tout en favorisant le développement durable.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Maxine Leger-Haskell
Conseillère principale en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Tél. : 613-957-0406


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence canadienne d'évaluation environnementale Économie et industrie

Date de modification :