Communiqué de presse Article provenant de  Défense nationale et les Forces canadiennes

Archivé - Le chasseur de la nouvelle génération au Canada : l'avion d'attaque interarmées F-35 Lightning II

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Selon la stratégie de défense Le Canada d'abord, les Forces canadiennes vont faire l'acquisition de chasseurs de la nouvelle génération pour remplir leurs principales missions de défense de la souveraineté de l'espace aérien canadien et nord-américain dans le cadre du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) et pour donner au Canada une capacité aérienne efficace et moderne en vue des opérations internationales.

Le Canada va se doter d'un avion entièrement interopérable avec ses alliés clés afin de mener avec succès les opérations interarmées relevant de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) ou d'une coalition. Au pays, les Forces canadiennes vont acquérir un avion robuste, capable de fonctionner dans l'ensemble du vaste territoire canadien, dans des conditions météorologiques difficiles et variables. Un chasseur de la nouvelle génération, muni de la technologie furtive, représente un moyen de dissuasion extrêmement efficace pour protéger la souveraineté du Canada.

En juillet 2010, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il achetait l'avion d'attaque interarmées (JSF) F-35, chasseur à réaction de la cinquième génération, en vue de remplacer la flotte de quatrième génération de CF-18 qui doit atteindre la fin de sa durée de vie utile entre 2017 et 2020. Les premiers avions devraient être livrés en 2016.

Les Forces canadiennes doivent se doter d'un chasseur de la nouvelle génération, et le F-35 est le seul avion qui peut répondre à ce besoin. Grâce à l'acquisition du F-35, les Forces canadiennes pourront assurer efficacement notre défense contre les menaces du XXIe siècle, tant au pays qu'à l'étranger.

Le F-35 est un avion furtif à très faible visibilité, plus difficile à détecter par les systèmes radars; il est équipé d'un système de fusion de capteurs intégré qui fournit au pilote, en un coup d'œil, tous les renseignements disponibles et qui assure des opérations réseaucentriques sécurisées de haute capacité, permettant à tous les avions F-35 de communiquer entre eux et de partager des données dans un environnement sécurisé.

En quoi consiste un chasseur de la cinquième génération?

Trois capacités clés distinguent les avions de chasse de la cinquième génération de ceux de la quatrième génération :

  1. Interopérabilité : l'avion de la cinquième génération offre une combinaison unique de furtivité, de capteurs à longue portée et à haute résolution ainsi que de réseaux sécurisés de haute capacité permettant aux chasseurs F-35 de communiquer entre eux et de partager des données dans un environnement sécurisé;
  2. Capteurs/fusion des données : la cinquième génération comporte un système qui regroupe les renseignements tactiques tirés des capteurs et de sources externes afin de permettre aux pilotes de comprendre aisément la situation tactique en un coup d'œil;
  3. Survivabilité : la survivabilité de l'avion de la cinquième génération est nettement améliorée puisqu'il dispose d'une technologie furtive lui conférant une très faible visibilité, des capteurs perfectionnés et une liaison de données sécurisée. Ainsi, l'avion de cinquième génération peut accomplir plus durant une mission, tout en ayant besoin d'un moins grand nombre de ressources d'appui.

Il est impossible de faire passer un avion de quatrième génération à la génération suivante; en effet, les capacités de l'appareil de cinquième génération, telles que la technologie furtive, les capteurs à longue portée et à haute résolution, la fusion des données automatisées et les réseaux sécurisés de haute capacité, doivent être intégrées.

Le chasseur de la cinquième génération offre de meilleures possibilités au Canada de réussir ses missions et aux Forces canadiennes de voir leurs pilotes et leurs avions rentrer indemnes de celles-ci.

Programme de l'avion d'attaque interarmées (JSF) et historique de la participation du Canada

Le F-35 a été mis au point par Lockheed Martin et les partenaires du programme d'avions d'attaque interarmées (JSF), programme multinational visant à construire et à entretenir un chasseur furtif de la nouvelle génération, abordable et polyvalent. Les partenaires du programme sont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Italie, la Turquie, le Danemark, la Norvège et l'Australie. Avec l'achat du F-35, le Canada conservera son interopérabilité avec ces importants alliés – notamment avec les États-Unis, notre partenaire à l'Accord du NORAD – jusqu'au milieu de ce siècle.

Le programme JSF est le plus important de l'histoire consacré à un seul avion de chasse. Il est prévu que la valeur totale du programme dépassera 383 milliards de dollars américains, la production devant atteindre 5 000 avions; les partenaires du programme JSF sont censés s'en procurer plus de 3 000, et Lockheed Martin estime les ventes à l'exportation à plus de 2 000 avions. Compte tenu de ces prévisions, des redevances se chiffrant à quelque 130 millions de dollars viendront garnir le Trésor du gouvernement du Canada.

Le programme JSF comporte trois phases distinctes : la phase de démonstration du concept (1997-2001) durant laquelle deux soumissionnaires concurrents ont mis au point un prototype d'avion (Lockheed Martin a été choisi comme entrepreneur principal); la phase de développement et de démonstration des systèmes (2001-2013) servant à la mise au point et à l'essai des systèmes et des composants de l'avion qui seront utilisés; finalement, la phase de production, de soutien et de développement subséquent (2007-2051) durant laquelle a commencé la production de l'avion et des pièces de rechange pour la durée de vie de l'appareil ainsi que le développement subséquent.

Le Canada participe au programme JSF depuis 1997, lorsque le ministère de la Défense nationale a accepté d'engager 10 millions de dollars américains dans la phase de démonstration du concept. Lors de cette phase, le Canada a pris part, sous la houlette des États-Unis, à un processus concurrentiel poussé et rigoureux dans le cadre duquel deux soumissionnaires, Boeing et Lockheed Martin, ont mis au point des prototypes d'aéronef mis en concurrence. Ce processus s'est conclu en 2001 par la sélection de Lockheed Martin comme fabricant du JSF.

En 2002, le Canada a contribué à la phase de développement et de démonstration des systèmes en investissant 100 millions de dollars américains, ainsi qu'une somme additionnelle de 50 millions de dollars américains par l'intermédiaire des programmes fédéraux d'investissement dans les technologies. Cette phase prendra fin en 2015.

En 2003, les États-Unis ont invité leurs partenaires de l'époque à participer à la phase de production, de soutien et de développement subséquent du programme. En décembre 2006, le Canada a signé un protocole d'entente à cet effet. La contribution du Canada à cette phase se chiffre à environ 551 millions de dollars américains qui seront investis entre 2007 et 2051. Cette somme servira à financer la portion de la production, du soutien et du développement subséquent assumée par le Canada, notamment les outils communs, le soutien et les activités de développement subséquent.

Achat du chasseur de la nouvelle génération

En 2008, le gouvernement a annoncé son intention de remplacer la flotte de CF-18 par des chasseurs de la nouvelle génération. Il s'agissait de l'un des principaux engagements de la stratégie de défense Le Canada d'abord.

En 2010, le gouvernement du Canada a exercé ses options en vertu du Protocole d'entente sur l'avion d'attaque interarmées qu'il a conclu avec les pays partenaires au programme en vue d'acheter des F-35 qui répondent aux exigences opérationnelles du Canada, tout en offrant le meilleur rapport qualité-prix.

L'achat de chasseurs de la nouvelle génération au moyen du programme JSF permettra au Canada de réduire considérablement ses coûts d'acquisition et d'épargner tout au long du cycle de vie des appareils, grâce à la collaboration mise en place pour le soutien et le développement subséquent.

Le gouvernement du Canada a engagé environ 9 milliards de dollars canadiens dans l'achat de 65 appareils et systèmes d'armes connexes, l'infrastructure d'appui, les pièces de rechange initiales, les simulateurs d'entraînement, les fonds de prévoyance et les dépenses de fonctionnement du projet. Ce financement est prévu dans la stratégie de défense Le Canada d'abord et le Plan d'investissement de la Défense nationale.

La plupart des dépenses n'auront pas lieu avant la période comprise entre 2015 et 2020, lorsque le Canada commencera à prendre livraison des appareils. L'industrie canadienne pourra dès maintenant profiter des retombées, ce qui donnera, à court terme, un élan au secteur canadien de l'aérospatiale et de la défense.

Des retombées économiques à long terme pour l'industrie canadienne

La participation du Canada au programme JSF se traduira par des retombées importantes au pays. Ce programme donne suite à l'engagement du gouvernement pris dans la stratégie de défense Le Canada d'abord consistant à établir de nouveaux rapports avec l'industrie de la défense, à tirer parti de l'avantage compétitif du Canada et à travailler avec l'industrie pour permettre aux sociétés canadiennes de bien se positionner sur le marché international. L'investissement à long terme dans cet appareil offre au Canada une occasion unique de participer à la chaîne d'approvisionnement mondiale du JSF et de perfectionner sa technologie, ce qui créera des emplois et produira des retombées économiques à long terme dans des régions de l'ensemble du Canada.

Afin d'optimiser les retombées industrielles et de réduire les coûts le plus possible, les pays partenaires ont convenu d'appliquer la méthode du meilleur rapport qualité-prix aux entreprises qui souhaitent participer au programme JSF. Conformément au Protocole d'entente sur le JSF et en vue d'appuyer l'industrie canadienne, Industrie Canada a conclu des accords avecLockheed Martin et les partenaires du programme. Grâce à ces accords de participation industrielle, des entreprises de partout au Canada, notamment des petites et moyennes entreprises, bénéficient d'un accès sans précédent à un important programme de défense multinational.

La participation du Canada au programme JSF s'est déjà traduite par des retombées à long terme sur le plan industriel dans le domaine de la haute technologie, qui touchent notamment la fabrication de composites haute performance, les systèmes de mission et l'usinage à haute vitesse. Jusqu'à maintenant, le Canada a investi quelque 168 millions de dollars canadiens dans le programme JSF. Depuis 2002, la participation du Canada à ce programme a permis à plus de 85 entreprises, laboratoires de recherche et universités d'obtenir des contrats dont la valeur totale dépasse 350 millions de dollars canadiens, ce qui signifie que le Canada a déjà réalisé un rendement qui représente le double du capital investi.

Maintenant que le Canada s'est engagé à acheter le F-35, les retombées pour l'industrie canadienne pourraient dépasser 12 milliards de dollars canadiens pour la production des aéronefs. Quant aux possibilités liées au soutien et au développement subséquent, elles ne font que commencer et elles se poursuivront durant les 40 ans que durera le programme. Par exemple, conformément aux accords de participation industrielle, les 19 entreprises canadiennes qui fabriquent des pièces pour le F-35 s'occuperont aussi des réparations et de la révision de ces composants pour l'ensemble de la flotte mondiale.

Conclusion

Le F-35 satisfaità toutes les exigences opérationnelles des Forces canadiennes en matière de chasseur de la nouvelle génération et il offre en plus le meilleur rapport qualité-prix, car il fournit une capacité exceptionnelle au plus bas coût tout en offrant à l'industrie de la défense canadienne d'excellentes retombées et possibilités. Cet achat permettra aux Forces canadiennes de se doter de l'avion dont elles ont besoin pour défendre la souveraineté du Canada et contribuer à la protection de l'Amérique du Nord et à la sécurité internationale.

- 30 -

Pour en savoir plus : 1-866-377-0811/613-996-2353
www.forces.gc.ca

Pour obtenir le communiqué, consultez la salle de presse de la Défense nationale à : www.forces.gc.ca

Pour obtenir des images en haute résolution, rendez-vous à le répertoire d'images des Forces canadiennes : www.combatcamera.forces.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Défense nationale et les Forces canadiennes Histoire et science militaire

Date de modification :