Communiqué de presse Article provenant de  Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Le gouvernement du Canada appuie l'attribution de bourses et les stages universitaires en traduction

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion immédiate

OTTAWA (Ontario), le jeudi 18 mars 2010 – L’honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, a annoncé aujourd’hui la signature de cinq accords de contributions pour l’attribution de bourses et les stages universitaires en traduction visant à renforcer les langues officielles du Canada. Ces accords appuient le Programme de renforcement du secteur langagier au Canada du gouvernement fédéral qui favorise la formation d’une main-d’œuvre qualifiée et qui intègre les technologies langagières.

En juillet 2009, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a sollicité des propositions de projets pour des bourses universitaires en traduction et des initiatives de l’industrie de la langue dans le but d’appuyer la stratégie sur les langues officielles du gouvernement, la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne 2008-2013 : Agir pour l’avenir. Par l’entremise des accords de contributions annoncés aujourd’hui, le gouvernement investit sept millions de dollars dans les projets, ce qui permettra aux établissements d’enseignement postsecondaire d’attirer un plus grand nombre d’étudiants dans leurs programmes de traduction et d’interprétation.

« L’appui accordé aux futurs traducteurs et interprètes est essentiel pour bâtir un secteur en matière de langues officielles fort au pays », a affirmé la ministre Ambrose. « Et, j’ai été heureuse de constater le grand intérêt manifesté lorsque nous avons lancé un appel de propositions l’été dernier. Les langagiers fournissent des services de traduction et d’interprétation qui sont essentiels à la dualité linguistique du Canada. »

« Je crois qu’il est essentiel de souligner la portée de cette excellente initiative lancée par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada », a affirmé Jean-Michel Beaudry, président de la Fédération de la jeunesse canadienne-française. « Par l’entremise de ce programme novateur, un nombre important de jeunes étudiants inscrits dans des programmes de traduction partout au Canada, vivront une expérience d’emploi très enrichissante. Nous sommes fiers d’avoir été retenus pour assurer la gestion de ce programme et savons qu’en misant sur la jeunesse d’aujourd’hui nous participons à bâtir une société canadienne riche par sa dualité linguistique. »

Des accords de contributions ont été signés avec les établissements suivants pour appuyer leurs programmes de traduction :

  • Fédération de la jeunesse canadienne-française – 3 713 625 $ pour des stages
  • Université de Moncton – 735 250 $ pour des bourses
  • Université d’Ottawa – 1 789 508 $ pour des bourses
  • Université York – 400 018 $ pour des bourses
  • Collège universitaire de Saint-Boniface – 331 148 $ pour des bourses

D’autres projets font actuellement l’objet d’une évaluation et d’autres annonces sont prévues au cours des prochains mois.

Un document d’information sur le Programme de renforcement du secteur langagier accompagne ce communiqué.

- 30 -

This text is also available in English.

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Chris Hilton
Directeur des communications
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux
613-697-7324
Courriel : chris.hilton@tpsgc-pwgsc.gc.ca

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Relations avec les médias
819-956-2315

Les communiqués de TPSGC sont aussi publiés dans notre site Internet à l’adresse suivante :
http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/medias-media/index-fra.html

DOCUMENT D'INFORMATION

Programme de renforcement du secteur langagier

Le Programme de renforcement du secteur langagier est un programme de contributions cherchant à promouvoir l’industrie et les professions langagières, à appuyer la formation d’une main-d’œuvre qualifiée et à intégrer les technologies langagières.

Une somme de huit millions de dollars y est allouée dans le cadre du volet Bourses universitaires en traduction afin de permettre aux établissements postsecondaires d’attirer et de former les traducteurs et interprètes. Par ailleurs, une somme de dix millions de dollars est allouée dans le cadre du volet Initiative de l’industrie de la langue, ce qui permettra la mise en œuvre de grands projets, notamment pour la promotion de l’industrie et pour l’organisation des stages en entreprise.

Ces investissements sont exposés en détail dans la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne 2008-2013 : Agir pour l’avenir.

Secteur langagier au Canada

Le secteur langagier au Canada comprend trois composantes :

  • la traduction (traducteurs, interprètes, terminologues et localisateurs);
  • la formation linguistique;
  • les technologies langagières.

Dans toutes les provinces et les territoires du Canada, c’est un secteur qui emploie environ 52 000 personnes, selon l’Association de l’industrie de la langue.

La Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne 2008-2013 : Agir pour l’avenir trace la voie qui permettra au gouvernement du Canada de respecter son engagement à l’égard de la dualité linguistique et des deux langues officielles. Elle prend appui sur les fondements solides du Canada : la participation de tous les Canadiens à la dualité linguistique et l’appui aux communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Bureau de la traduction

Le Bureau de la traduction, qui relève de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, est partenaire de l’industrie de la langue au Canada. En tant que centre d’expertise fédéral en traduction et en services linguistiques, le Bureau a pour mission d’appuyer le gouvernement du Canada et le parlement dans les efforts qu’ils déploient pour servir et informer les Canadiens dans la langue officielle de leur choix.

This text is also available in English.

Date de modification :