Communiqué de presse Article provenant de  Condition féminine Canada

La ministre de la Condition féminine fait la promotion de l'égalité des sexes sur la scène internationale

Le 2 décembre 2016 — Deauville (France) — Condition féminine Canada

C’est aujourd’hui que se termine le Women’s Forum for the Economy and Society (Forum des femmes pour l’économie et la société) à Deauville, en France. En plus d’y faire état des mesures prises par le Canada pour accroître l’égalité entre les sexes, l’honorable Patty Hadju, ministre de la Condition féminine, s’est entretenue avec des chefs de file du monde des affaires, des gouvernements et du milieu associatif. Leurs échanges ont porté sur les possibilités d’intervention et les pratiques exemplaires à adopter pour renforcer l’autonomie économique des femmes.

Durant le Forum, le Canada a réaffirmé son engagement envers l’égalité des sexes et son désir d’exercer une influence dans ce dossier, tant à l’échelle nationale qu’internationale. La ministre Hadju a participé à un certain nombre de discussions où elle a souligné l’énorme potentiel des Canadiennes, ainsi que l’ampleur du travail encore nécessaire pour éliminer les obstacles à leur succès et combler l’écart salarial entre les sexes au Canada.

La ministre a aussi participé à une séance de travail avec des PDG qui encouragent et soutiennent l’avancement des femmes, de même qu’à des discussions avec des chefs de file de différents secteurs sur les solutions novatrices à envisager pour soutenir l’avancement économique des femmes. Ces chefs de file incluaient Monika Queisser, chef de la Division de la politique sociale à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et Muhtar Kent, chef de la direction et président de Coca-Cola.

Citation

« Il est toujours possible de faire avancer la condition socioéconomique des femmes. Cet avancement est le fruit du travail de fonceuses déterminées à surmonter les obstacles ainsi que du dévouement de chefs de file qui croient dans l’autonomisation des femmes. Le Forum m’a donné une belle occasion de mettre en lumière les mesures prises par le Canada pour faire avancer l’égalité ainsi que de discuter d’idées novatrices pour accélérer les changements avec des chefs de file du monde des affaires, du milieu associatif et des gouvernements un peu partout dans le monde. »

L’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

Les faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a adopté un plan d’action pour améliorer la mise en œuvre de l’analyse comparative entre les sexes, de sorte que les politiques, lois et programmes fédéraux fassent progresser l’égalité des sexes.
  • Le gouvernement du Canada a adopté une approche fondée sur la transparence, le mérite et la parité des sexes pour les quelque 4 000 postes visés par des affectations ministérielles ou des nominations par décret aux commissions, conseils d’administration, sociétés d’État, agences et tribunaux fédéraux au pays.
  • Le gouvernement fédéral œuvre à moderniser les lois fédérales sur le cadre de gouvernance des sociétés. Cette modernisation inclura une disposition pour encourager la mixité suivant le principe « se conformer ou s’expliquer », c'est-à-dire que les sociétés visées devront rendre compte de la proportion de femmes et d’hommes dans la haute direction et au conseil d’administration, divulguer leurs politiques en matière de mixité ou de diversité et, le cas échéant, expliquer pourquoi elles n’en ont pas.
  • Le 1er novembre 2016, le ministre des Finances a signalé que le budget 2017 et tous les budgets ultérieurs feront l’objet d’une analyse plus rigoureuse. C’est-à-dire que le gouvernement soumettra les mesures budgétaires à une analyse comparative entre les sexes et que les résultats de cette analyse seront rendus publics.
  • Le 9 novembre 2016, BDC Capital, l’organe d’investissement de la Banque de développement du Canada (BDC), a annoncé son intention d’injecter 50 millions de dollars dans les entreprises technologiques dirigées par des femmes. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts de la BDC pour soutenir l’entrepreneuriat féminin. Le montant annoncé inclura 40 millions de dollars pour la création d’un nouveau programme à l’intention d’entreprises technologiques à propriété féminine. Le reste servira à financer des initiatives régionales, notamment le MaRS Investment Accelerator Fund dans un premier temps afin de créer un nouveau fonds de démarrage ou prédémarrage pour les entrepreneures et enrichir le réseau et les ressources de ces dernières.

-30-

<

Renseignements

Matt Pascuzzo
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-291-5561

Nanci-Jean Waugh
Directrice générale
Communications et affaires publiques
819-420-6810

On trouvera tous les communiqués de Condition féminine Canada et de l’information sur l’organisme à l’adresse femmes.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Patricia A. Hajdu Condition féminine Canada Économie et industrie

Date de modification :